Fix Me

Fix Me

Le chorégraphe Alban Richard et Arnaud Rebotini, figure de la scène techno française, questionnent ici les rapports structurels entre musique et danse. Les synthés analogiques du compositeur, césarisé pour la musique de 120 battements par minute, suivent les mouvements d’une symphonie, tandis que quatre danseurs incarnent la harangue de bribes de discours : allocutions politiques, prêches d’évangélistes, hip-hop féministe... Au-delà des rythmes électro et des mots, les corps sont mus par une rage de convaincre. Musique et danse rivalisent ainsi d’énergie pour « fixer » l’attention du public. Le geste a-t-il, à l’égal de la parole, le pouvoir de fasciner les foules ?
En savoir +


1. Evénements
2. Tarification
3. Paiement