ManaM

ManaM

Qui aurait osé réunir un jour une contrebasse et
un geomungo ?
« Man-nam », signifie « la rencontre » en
coréen. C’est le palindrome que se sont choisi E’
Joung-Ju et Sébastien Boisseau pour célébrer
le mariage de ces deux instruments de facture
classique, anciens et graves, aux cordes pincées
ou frottées. Comme on jette un pont pour aller
et venir d’une rive à l’autre, les deux artistes
– virtuoses de la respiration, sculpteurs sur
bois, grand reporters en mouvement perpétuel
– traversent les époques et les musiques, dont
celles du Sanjo et du Minyo, musiques populaires
coréennes du XVIIIe siècle, pour franchir les frontières
entre l’improvisation et les compositions
originales.

1. Evénements
2. Tarification
3. Paiement