Red Haired Men

Red Haired Men

L’art consommé du décalage selon un Russe et
quatre Belges
Dans Red Haired Men, il n’est pas question
d’hommes roux, mais de personnages qui, sur
des mélodies de Mozart, revisitent l’oeuvre de
Daniil Harms. Alexander Vantournhout voit chez
cet écrivain soviétique un non-sens tragique qui
fait écho à son propre langage scénique, fortement
imprégné par sa formation d’acrobate et
son passage à l’école de danse d’Anne Teresa De
Keersmaeker. Le Flamand met en scène quatre
performeurs incroyables, mêlant cirque, contorsion,
danse, magie et ventriloquie. C’est à la fois
drôle et étrange. Surréaliste, comme seule peut
l’être une oeuvre d’inspiration russo-belge.

1. Evénements
2. Tarification
3. Paiement